Rechercher
  • Sophie Revol

RE 2020 & marché de l'immobilier

En France, le secteur du bâtiment représente au moins 44 % de la consommation d’énergie et quasiment 25 % des émissions de CO2. Depuis 1974, plusieurs réglementations thermiques ont été mises en place, afin d'inciter les constructeurs à améliorer les performances énergétiques des batiments. La dernière en date, la RT 2012, issue du Grenelle du l’environnement, fixait déjà des exigences de résultats élevées en matière de conception du bâtiment, de confort et de consommation d’énergie. Cette règlementation thermique a notamment imposé le Diagnostic de Performance Energétique (DPE). En 2020, la France a franchi le pas vers une réglementation "environnementale" : la RE 2020. La Règlementation environnementale est plus complète et plus exigeante pour le secteur de la construction. Mise en place dès l'été 2021 pour la construction de logements neufs, elle vise à atteindre un objectif ambitieux : le bâtiment à énergie positive !

Non seulement les logements devront être passifs, c'est à dire ne pas consommer d'énergie, mais ils devront présenter des éléments de production énergétique tels qu’une ventilation double flux qui récupère la chaleur sur l'air vicié, une isolation thermique renforcée, une captation de l'énergie solaire, des vitrages haute isolation, la limitation des consommations énergétiques des appareils ménagers, la récupération des eaux pluviales etc ... Un défi technologique de taille, une révolution du monde de l'immobilier !


Positive Impact

12 vues0 commentaire